Chant : Ashley

Guitare Lead : Christophe

Guitare Rythmique : Kikaî

Basse : Christophe

Batterie : Joe

Live report [AddICTION]France’s bars and pubs tour 2019 : The Never Ending Tour

Ca joue, ça se produit ici et là, et, ça continue, comme d’autres que je connais également, et que, je n’oublie pas, mais, je n’en citerai aucun ici, ( ils se reconnaîtront ), à part, celui dont je fais la chronique que vous êtes en train de lire,  de peur d’en oublier, car, ils sont légion tous ces artistes passionnés de musique, et, cela, pour notre plus grand plaisir, à nous, public. 

Donc, après, Le café du métro (Charenton le pont), l’espace Dennis Hopper (Bagnolet), les 2 grappes d’or (Gentilly), (2 fois depuis le début de cette année, peut-être est-ce là leur endroit favori), Le timbre poste (Malakoff), un concert aussi, à Chaignes, département 27, c’est l’Eure, c’est donc, la Normandie, car, si Paris n’est pas la France, l’île-de-France ne l’est pas plus,  et, avant le « Ton air de Brest », le 7 juin, puis, chez « Ketty » le 21 juin pour la fête de la musique, puis, l’Armony à Montreuil, en compagnie de « Pères Go Later » en septembre, voici donc, ce soir, vendredi 19 avril 2019, [AddICTION] de retour dans les murs du Nouvô Cosmos, on va donc  passer, une très bonne soirée rock and roll dans cet endroit qui vaut le déplacement, endroit assez grand, aéré, avec une scène professionnelle, et, un accueil génial dans une ambiance super cool.   

Pour débuter cet article, louons, tout d’abord, le sens « sacerdotal » de ces musiciens de l’ombre.
En effet, trimballer un ampli basse d’environ 20 kg, par monts et par vaux seul, avec, des escaliers mécaniques à monter à pied, car en maintenance, comme par exemple ce soir-là, trouver une place pour se garer, ( gare aux amendes ou pire, à la fourrière ), et même punition au retour, mais, il en faudrait, beaucoup plus pour les arrêter.     

Invité à se produire en première partie, voici, M. Mike Dickman, bouddhiste, et, blues-man accompli depuis le temps qu’il pratique, cela, quand il n’est pas le nez plongé dans ses traductions de tibétain, de vieux français, et, d’afrikaner.   
Une bête, doté de l’oreille absolue, capable d’accorder à l’oreille, n’importe laquelle des 6 cordes d’une guitare dans n’importe quelle note, les spécialistes apprécieront.
Seul au centre de la scène simplement accompagné par une guitare folk amplifiée, il nous embarque, avec passion et talent, dans l’univers du Chicago blues, ( Muddy Waters, and J.J. Cale ), du country blues, tiré, cette fois, du répertoire de Skip James, dans du old blues américain pour 2 « traditionnels », puis, 2 de ses compos blues, pour finir, sur : «  summertime blues », d’Eddy Cochran.

Passons, à présent, après le « blues », à du rock and roll festif avec [AddICTION], et, leur jeune talentueuse, ( tueuse ?),  chanteuse d’origine Capverdienne qui réussit à interpréter avec bonheur, des styles assez éloignés les uns des autres, je veux dire passer, du rock and roll, à la chanson française, ainsi qu’à la Morna.
Elle se produira d’ailleurs en solo le 08 juin aux deux grappes d’or, (Gentilly, très proche banlieue parisienne, même si c’est déjà là, le département du Val-de-Marne ).   

Ce soir, Joe Steinman, (Furious zoo, (( Renaud Hantson )) et Taxiz cover band ), remplace à la batterie Serge Binder, retenu à d’autres tâches.
Joe Steinman, ce personnage, en plus d’être un très bon batteur, est, dans l’esprit, le rock and roll fait homme, à l’instar de Keith Richard, je vais jusque-là, quant à son jeu de batterie, il est d’une précision clinique au 1000ème de seconde, avec les pleins et les déliés, la modulation est invitée, cela, sans rien retirer au talent de drummer de Serge Binder.

Ashley, concernée/ concentrée, comme à son habitude, nous fait croire, quelle frappe vraiment à la porte du ciel, sur la chanson du même nom signée Bob Dylan.
Jeu de scène light, façon conviviale de s’adresser au public, tout est bien.

Sur « The best », c’est parti pour les danseurs, puis, 1 titre avec Jean-Yves Bassinot, chanteur des « Pères go later », (les cactus), encore un moment de bonheur, ça pique là où il faut…
Duo de charme sur 4 titres avec Essie Paris, doublure d’Ashley, on ne s’en plaindra pas.
Le parterre est, à présent rempli de danseurs, ambiance de feu, jusqu’à Highway to hell, joué en rappel avec Essie, une très bonne soirée rock, comme toujours avec eux.

Précisons, pour finir, que bien qu’[AddICTION] soit « juste », un groupe de reprises rock, donc, sans compositions personnelles, c’est, néanmoins, à un show musicalement original que ce groupe nous convie, il ne s’agit pas, simplement, d’aligner des titres sans y mettre, la moindre once  d’originalité, (façon « bal » rock ), la « vraie » musique demande plus que ça. 
Le propos, n’est, donc pas uniquement, de faire danser le public coûte que coûte, il y a également là, une volonté d’originalité musicale, de revisite des titres joués, pour les proposer à la sauce « [AddICTION] ».     

La soirée, se poursuivit ensuite, tard dans la nuit, avec tous les amis/fans, avec cette convivialité que l’on retrouve toujours en leur compagnie, ainsi qu’avec l’équipe du NouveauCôsmos, des rires, de la drôlerie notamment, une convivialité, génératrice de « bien-être », même quand  le temps ne s’y prête pas…
Très bonne continuation [AddICTION], je reviendrai vous voir, vous écouter, et, passer des soirées avec vous, jusqu’au bout de la nuit.

Serge Halimi.
Mai 2019