Pitchtime – Dourdan

Chant : Fanny

Guitares : Christophe & Kikaï

Basse : Elie

Batterie : Serge

Le 29 décembre 2012, Live Report [AddICTION] – Au Pitchtime – Dourdan –

Pour le réveillon de la St Sylvestre 2012, j’ai voulu voir Londres, Venise, Marseille ou même New-York, et finalement, j’ai vu le Pitchtime à Dourdan, et assisté au concert d’[AddICTION], ce qui n’est pas mal non plus.

Donc, le samedi 29 décembre 2012, un spectateur, doublé d’un chroniqueur descend du train de 19h19 en provenance de Paris,. Il faut dire, que Dourdan, pour un habitué des grandes villes non véhiculé cela relève déjà de la France profonde.

Un peu de marche à pied pour rejoindre le Pitchtime, sur le chemin les magasins sont en train de fermer.

En marchant, je pourrais imaginer me retrouver au détour d’une rue, face à une horde de guerriers Mayas ayant déterrés la hache de guerre, mais, non, tout cela est déjà de l’histoire ancienne.

Les Mayas sont des menteurs et d’ailleurs, on s’en félicite, d’autant plus qu’ayant demandé ma route, j’ai été renseigné une première fois, par un groupe de 3 jeunes super sympa, et très fiers de leur ville, qui m’ont également précisé que Dourdan était une ancienne cité médiévale, et qu’il en reste encore le château datant du XIème siècle.

En effet, peu après je longeais cet imposant édifice, puis deuxième renseignement auprès d’une belle dame blonde également très aimable.

Les dourdannais(e) que j’ai rencontrés, sont sympas, aimables, accueillants et connaissent l’histoire de leur ville bravo.

Maintenant, les lumières rassurantes du complexe cinéma, mairie, Pitchtime apparaissent tout près au sommet d’une petite côte, et, en m’approchant, je rencontre Christian le guitariste sorti fumer à l’extérieur,

Rentrons, l’ambiance est très conviviale, l’endroit confortable, de taille moyenne, avec une terrasse extérieure couverte et plutôt grande située devant la maison dans un petit parc.

Pas mal pour déjeuner ou diner dehors aux beaux jours, en plus, on y est au calme, car le Pitchtime se trouve un peu excentré par rapport à la route,

Autre avantage, aucun souci pour garer les voitures, c’est pas Paris, c’est Dourdan, précisons aussi, qu’on y mange également très bien et que Alain le patron des lieux et les deux serveuses sont adorables, et aux petits soins des convives.

Le Pitchtime, c’est aussi, une vraie scène pour les concerts.

Présentons maintenant [AddICTION] : à tout seigneur tout honneur, voici Melle Fanny « glamour » Rivière au chant, Christian Kikaï à la guitare, ( rythmique et solo et voix additionnelles ), à la deuxième guitare, rythmique et solo également, c’est, Christophe Conan, et, pour finir, voici la section rythmique, Serge Binder aux drums, et, Elie Brogniard, à la basse, ainsi, que lui aussi aux voix additionnelles.

Groupe de rock de reprises de « classics 70/80s », [AddICTION] existe depuis 2006, il y a eu des départs, des retours, n’est ce pas Elie, mais, la formation actuelle est stable depuis 2009.

Ils se produisent en Ile de France en moyenne une fois par mois.

Comment définir leur style ? Mais c’est du Rock and roll quoi !!! pas besoin d’aller chercher midi à quatorze heures, ça joue pas pour la gloire, mais, pour le fun, loin de leurs pensées l’idée de partir à la conquête de la planète, c’est de la « zique » pour s’amuser, pour oublier la pression des réalités de la vie, et c’est bien ce qui ressort lorsque l’on assiste à un de leur concert, et, ça plait.

Leur public est composé pour une part, par les habitués qui les suivent régulièrement, oui [AddICTION] en 6 ans d’existence est maintenant pourvu d’un public fidèle, et, pour une autre part, par des personnes de tous âges, de 7 à 60 ans ? qui y trouvent là également leur bonheur.

Le show s’ouvre sur « Knock on wood », que tout un chacun connait bien, puisque notre star nationale l’avait repris en français sous le titre : « aussi dur que du bois », il y a déjà de cela un peu plus d’un quart de siècle.

le Pitchtime bondé ne se fait pas prier pour participer en chantant, ( « Mustang Sally » et « Born to be wild » ), en effet, depuis le début, on s’agite au parterre et on montre son plaisir, on remarque, que Christian Kikaï et Christophe Conan se partagent les solos, tandis qu’Elie, comme à son habitude déroule placidement le tapis de la clé de fa, et que Serge aux drums, batteur dans l’esprit de Charlie watts, reste bien concentré sur le rythme, tandis que Fanny fait le show au milieu d’eux.

Des invités sont présents à chaque concert, ce soir il s’agit, d’Essie Paris la chanteuse du groupe Highways, venue boeufer avec [AddICTION] sur 4 morceaux.

Highways sera d’ailleurs en concert aux deux grappes d’or, ( Gentilly, portes de Paris, juste derrière le périph ), à la fin du mois de mars.

A l’entame du deuxième set, c’est « Proud Mary », puis, « Honky tonk woman », le public est toujours super chaud, ça danse, ça chante.

[AddICTION], est un band qui sait entraîner son public, comme, sur « With or without you », où la partie la plus jeune ne se fit pas prier pour s’enlacer sur ce rythme slowly, puis, sur « un autre monde », du groupe téléphone, seul titre en français de la soirée, la salle s’embrase, ( le mot n’est pas trop fort ), et les voilà tous partis à « pogoter » sur cette super chanson.

En aparté, rendons grâce ici aux membres du groupe téléphone d’avoir composé au moins une dizaine de chansons, qui auront marqué le public français, titres, qui sont maintenant devenus des standards.

Sur la lancée, on embraye vite sur un « Hey tonight », des plus énergique, reprise des creedence clearwater revival, en version [AddICTION], il faut préciser que cela envoie de la joie, ( comme tout au long du concert d’ailleurs ), joie générée, par le glamour et la voix féminine de Fanny Rivière.

En effet, je cite les termes employés par une jolie jeune femme rencontrée au bar après le concert, ( on ne s’ennuie pas ), qui, évoquant Fanny Rivière disait : « elle a de l’énergie, elle dégage, elle donne envie de bouger, elle envoie beaucoup d’amour ».

C’est sûr, les chanteurs(euses) sont en première ligne, ils doivent donc être pourvus d’une grosse personnalité, car, c’est sur eux que se focalise le plus l’attention du public, la responsabilité de la plus grosse partie de l’image du groupe leur incombe, à eux la charge d’envoyer les vibrations les plus importantes, « les plus importantes », cela est dit sans minimiser le moins du monde le rôle des musiciens.

Précisons aussi, que l’ensemble, musiciens / chanteuse est également, très agréable à regarder.

A présent, pour finir le concert, voici, joué en rappel, une version de « Doctor, doctor » du groupe U.F.O. encore plus speedée que l’originale.

[AddICTION] est sans conteste un groupe qui se bonifie avec l’expérience des concerts accumulés depuis maintenant plusieurs années, que les musiciens qui le compose soient, pour tout cela, encore une fois ici remerciés, cela aussi, pour le plaisir qu’ils apportent au nombreux public qui à chaque fois vient les écouter ici ou là.

Pour conclure, à l’instar de tous les groupes que j’ai vu défiler, aux deux grappes d’or, à la brasserie Biron, puis, maintenant au Ptchtime, cela, depuis les 20 derniers mois, amateurs, ( pour [AddICTION] ), semi-professionnels ou professionnels, je dis aussi merci à [AddICTION] d’exister, cela, pour le bonheur qu’ils apportent au nombreux public qui à chaque fois, se déplace pour venir les écouter, et parfois même, comme ce fût le cas ce 29 décembre jusqu’à 50 km. en dehors de Paris.

Par Serge Halimi, le 2./01/2013.